lundi 30 juin 2014

L’austérité : meilleure amie de la dette

Philippot européenne 2014

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 30/06/2014

Les chiffres alarmants de l’Insee sur l’explosion de la dette publique française (+45,5 milliards d’euros en l’espace d’un trimestre seulement), sur le point de dépasser les 2000 milliards d’euros, ne surprendront que ceux qui croient encore aux fadaises de l’Union européenne et de l’UMPS sur les vertus de l’austérité.

Loin de combattre la dette publique, l’austérité en est un accélérateur, elle est même sa meilleure amie.

L’austérité n’a en effet comme seule conséquence que de freiner considérablement la consommationl’investissement, la croissance et donc les recettes fiscales.

Pour relancer la croissance, l’emploi et réduire la dette, il n’y a pas d’autres choix que de rompre avec l’austérité et de choisir un modèle économique patriote, fondé sur une monnaie nationale, des frontières intelligentes et un Etat stratège.

À l’heure où l’UMP de Monsieur Fillon veut contraindre la France a encore plus d’austérité ultralibérale, à l’heure où le gouvernement veut imposer son « Pacte de responsabilité » qui est en fait un Pacte d’austérité, le Front National apparaît comme la seule alternative sérieuse face aux politiques du renoncement et de la dette.

L'UMP endettée à hauteur de 80 millions d'euros

Fillon char Leclerc

François Fillon a annoncé le niveau record de l'endettement du parti, qui a déposé ce lundi des comptes certifiés. Une étape cruciale pour la survie du parti.

«L'UMP va se trouver dans une situation où le remboursement de la dette, l'apurement des comptes, va affaiblir considérablement son activité politique», a assuré dimanche soir François Filloninvité du Grand Jury (RTL/LCI/Le Figaro). Membre de la direction provisoire de l'UMP, l'ancien premier ministre a dévoilé un niveau d'endettement record du premier parti d'opposition, «proche de 80 millions» d'euros. Le chiffre avancé par François Fillon constitue un premier élément tangible parmi les estimations qui courraient jusqu'ici sur le vide alarmant des caisses du parti: en mars, l'ancien président de l'UMP Jean-François Copé avançait un déficit de 55 millions d'euros, tandis que des fuites dans le Canard Enchaîné faisaient état de 100 millions d'euros de dette.

Pour François Fillon, ce niveau de dette est atteint «pour l'essentiel en raison des factures indues, assumées, payées par l'UMP, dont on nous dit qu'elles ont servi à financer la campagne présidentielle». L'ancien premier ministre en a profité pour rappeler que Nicolas Sarkozy porte une part de responsabilité dans ce niveau d'endettement en confirmant que le parti avait bien réglé la pénalité infligée par le Conseil constitutionnel après le rejet de ses comptes de campagne pour 2012. Une note de 363.615 euros. «La question est de savoir si c'est légal ou pas», s'est interrogé François Fillon.

Des comptes certifiés avec réserves

Des commentaires qui intervenaient à la veille d'une étape cruciale pour la santé financière de l'UMP: ce lundi 30 juin marque la date limite de dépôt à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) des comptes de l'exercice 2013. Or la validation de ces comptes conditionne l'ouverture des droits à un financement public, qui s'élève à 23 millions d'euros pour l'UMP, et indirectement la survie du parti. Selon Lemonde.fr, les comptes de l'UMP ont bien été certifiés par les commissaires aux comptes, qui restent cependant réservés sur le règlement de l'amende imputée à Nicolas Sarkozy. Dès dimanche, le député de Paris affichait sa confiance: «On y a travaillé depuis deux semaines sans relâche et on doit pouvoir franchir cette première étape».

La seconde étape interviendra le 8 juillet, lorsque les résultats de l'audit des comptes du parti seront présentés à la commission des comptes de l'UMP. Ils permettront d'y voir plus clair sur le trou dans les finances de l'UMP. La dette du parti à notamment explosé après les campagnes et défaites électorales de l'année 2012, ainsi que suite à l'achat du siège du parti de la rue de Vaugirard. Chaque année, l'UMP consacre autour de 11 millions d'euros au remboursement de ses dettes, pour des recettes s'élevant à environ 30 millions d'euros, ce qui dépasse la limite d'endettement à hauteur d'un tiers de leurs revenus habituellement autorisée aux particuliers.

Par Marc de Boni le 30/06/2014

Intempéries en Bourgogne : pour un engagement de la solidarité nationale et régionale

Viticulture Bourgogne

Communiqué d’Edouard Ferrand, Conseiller municipal de Sens, Député Français au Parlement européen du 30/06/2014

Lors des récentes intempéries, le vignoble bourguignon, et notamment ses plus grands crus, ont été gravement touchés, entraînant de très lourds manques à gagner pour nos viticulteurs, dont grand nombre ne peuvent s’assurer.

Alors que l’Union européenne est une fois de plus singulièrement absente, il est impératif de débloquer immédiatement une aide nationale d’urgence pour les viticulteurs bourguignons.

La région Bourgogne, de son côté, plutôt que de financer, entre autres, des projets d’électrification en Amérique latine, devrait y prendre sa part, sachant que c’est une activité économique essentielle pour notre région qui est atteinte aujourd’hui.

Besançon : Des coups de feu tirés à Clairs-Soleils puis un homme grièvement blessé dans une altercation

Besançon Clairs-Soleils

Il était environ minuit rue de Chalezeule à Besançon quand une altercation a éclaté entre deux groupes, dont un groupe était armé. Des coups de feu ont été tirés et un homme a été grièvement blessé.

Un homme d'une quarantaine d'années, était à bord d'une voiture quand un groupe l'a extrait de son véhicule puis l'a frappé violemment. Ses agresseurs lui ont ensuite roulé dessus en voiture. Il a été transporté dans un état grave au CHRU de Besançon par ses amis.

D'après les premiers éléments de l'enquête, les agresseurs auraient porté une kalachnikov et une arme de poing 9 mmUn impact de balle 9 mm a été découvert dans le véhicule de la victime qui circulait dans le quartier des Clairs-Soleils à Besançon.

Par  Isabelle Brunnarius le 30/06/2014

La Foire européenne a son affiche, dédiée à l'invité d'honneur, l'Algérie


Foire de Strasbourg

La Foire européenne de Strasbourg, qui se tient du 5 au 15 septembre 2014, a désormais son affiche, dédiée comme il se doit à l'invité d'honneur : l'Algérie.

Créée par l'agence strasbourgeoise Novembre, l'affiche a été divulguée en fin de semaine dernière.

Un communiqué explique les partis pris de ce document que l'on retrouvera partout à Strasbourg et en Alsace, dans l'espace public et décliné dans la comm' de l'événement politique et économique de la rentrée.

"Nourrie de couleurs chaudes -­‐ ocre, rouge et vert parmi les dominantes– le visuel officiel illustre une danseuse captivante, qui met en mouvement par son art le drapeau de l’Algérie. Ces deux éléments associés représentent les fortes traditions de l’Algérie. La femme symbolise à la fois l’héritage et la modernité, car tournée vers l’avenir dans un mouvement perpétuel. Le drapeau algérien, emblème national, renforce ce tableau. A lui seul, il porte les valeurs du pays et de sa culture : la prospérité et l’espérance sont évoquées par la couleur verte, tandis que la pureté et la paix le sont par le blanc. Le croissant et l’étoile rouge rappellent quant à eux toute la symbolique de l’Islam. Le fond orange renvoie au sable du désert du Sahara et au soleil éclatant d’Algérie. Couleur tonique par excellence, l’orange est synonyme de dynamisme, convivialité, ouverture d’esprit, créativité et optimisme. Elle souligne toute l’énergie du visuel", détaille le communiqué.

L’affiche officielle sera visible sur les abribus et les panneaux 4x3 de Wissembourg à Obernai. Les voisins allemands profiteront d’un dispositif XXL grâce à une bâche événementielle présente sur la façade extérieure de la gare centrale, à l’entrée de Kehl. Le visuel sera également visible dans le réseau d’affichage de l’Ortenau.

Un guide découverte édité à 200. 000 exemplaires sera diffusé, notamment dans les DNA ;  et la Foire sera évidemment présente dans l’univers numérique, entre autres sur les réseaux sociaux.

Le 30/06/2014

Le lit du communautarisme : il est fait depuis longtemps !

Le Maire UMP 1

Le député UMP de l'EureBruno Le Maire estime  au Talk du Figaro que Marine Le Pen fait "le lit du communautarisme" en déclarant vouloir mettre fin à la double nationalité suite aux "incidents" qui se sont déroulé il y a huit jours et jeudi dernier lors des matchs de football de l'équipe algérienne.

Le communautarisme n'a pas eu besoin de la présidente du FN pour faire son lit !
C'est simplement l'une des conséquences de la politique migratoire enclanchée en France depuis des décennies et en particulier le droit au regroupement familial, décidé sous le gouvernement Chirac et sous la présidence de Giscard d'Estaing qui va durablement métamorphoser  l'immigration provisoire de travail en une immigration de peuplement.

Mais de cette Histoire qui met directement en cause les maîtres à penser de l'UMP et de ses alliés (UDIModem...) monsieur Le Maire n'en a cure : l'objectif c'est de faire passer Marine Le Pen pour une "méchante"... Elle qui est déjà la fille du "diable" !
Pour monsieur Le Maire c'est une évidence : 

Si les supporters de l'Algérie cassent le mobilier urbain, crament les véhicules et agressent - et pas que verbalement- les policiers et les passants c'est la faute du FN et de Marine Le Pen...

Si le communautarisme c'est développer en France c'est la faute du FN et encore plus ces derniers jours de Marine Le Pen...

Le député Le Maire comme ses amis de la rue de Solférino ne doit pas vivre dans le même pays que moi.

C'est d'une hypocrisie sans nom de vouloir changer un pays comme l'affirme monsieur Le Maire sans changer fondamentalement quelques rouages de la matrice.
La double-nationalité est l'une de ses composantes à refonder !

GS

Bienvenue aux marins russes !


Vladivostok BPC

Communiqué de Karim Ouchikh, Président exécutif du SIEL, Conseiller de Marine Le Pen à la Culture et à la Francophonie, Conseiller municipal de Gonesse du 30/06/2014

La ville de Saint-Nazaire accueille 400 marins russes, venus rejoindre une quarantaine d’officiers déjà présents en France, pour se former à la manœuvre des deux porte-hélicoptères Mistral acquis en juin 2011 par la Russie auprès des chantiers navals STX-France.

Invoquant les événements récents de Crimée et d’Ukraine, des puissances étrangères s’opposent, Etats-Unis en tête, à la livraison à la Russie dans quelques semaines du Vladivostok, et du Sebastopol en octobre 2015.

Je salue la présence sur notre sol des marins russes venus se former pacifiquement au maniement des deux Bâtiments de projection et de commandement (BPC), fleurons de la technologie maritime française. Puissance d’équilibre, luttant contre toutes les hégémonies, notamment atlantiste, la France ne doit pas céder aux pressions internationales qui visent à briser l’amitié séculaire franco-russe et à entraver l’alliance militaire prometteuse nouée entre nos deux pays. Hautement profitable à l’économie de nos chantiers navals et au rayonnement de notre diplomatie, la livraison de ces bâtiments de guerre à la Russie doit être intégralement honorée, tout comme doit être strictement assurée la formation de ses marins par la Marine Nationale française.

« Le Point » admet avoir retiré un sondage « consternant » sur la double nationalité

Gernelle Etienne Le Point

On ne sait si c'est la question ou la réponse qui a le plus choqué. Sous la pression des réseaux sociaux, le site Internet du Point retiré rapidement une question posée dimanche sur le thème de la double nationalité.

A ce qui était présenté comme un « sondage », et formulé « Faut-il retirer aux Français d'origine algérienne leur double nationalité ? »81 % des internautes avaient répondu « oui ». Le titre de presse a été interpellé sur Twitter.

Le directeur du Point, Etienne Gernelle, a répondu lundi 30 juin, en admettant que ce « sondage » était « lamentable et consternant » et qu'il avait « donc évidemment été retiré ». Il n'a pas donné plus de précisions.

Le « sondage » sur la double nationalité a été réalisé en écho à une proposition de Marine Le Pen. Interrogée dimanche lors du « Grand Rendez-vous » (Europe 1, i-Télé, Le Monde) sur les incidents suivant la qualification de l'équipe d'Algérie, la présidente du Front National avait en effet demandé que la France « mette fin à la double nationalité » et « arrête l'immigration ».

Le 30/06/2014

Clichy : les Femen expulsées de leur QG


Feme FN Paris

Les Femen vont devoir quitter le lieu qu’elles occupent depuis novembre dernier au 4 rue du Port à Clichy (Hauts-de-Seine), a annoncé le tribunal d’instance d’Asnières ce matin. Poursuivies par le Siaap (Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne) pour occupation illégale, les huit féministes activistes, connues pour leurs actions seins nus, devront partir au plus tôt.

Elles sont condamnées à payer au Siaap la somme de 7398, 94 € pour l’utilisation de l’électricité ainsi que 1500€ pour les frais d’avocat.

Inna Shevchenko, chef de file en France des Femen, était présente à Asnières pour prendre connaissance de la décision du tribunal. «Si on veut se débarrasser de nous aussi vite, c’est que nous faisons quelque chose de bien, réagit-elle. Nous n’allons pas résister à l’expulsion, et nous irons ailleurs. Nous occuperons une église de Paris, soit l’hôtel de ville de Paris.» Et la jeune Ukrainienne d’ajouter : «La maire Anne Hidlago nous avait déjà démontré son soutien quand nos locaux avaient brûlé en juillet 2013. On lui lance un appel, peut-être qu’elle nous entendra..

Le 30/06/2014
Note BYR : Les Femen se permettent de menacer et de'insulter la justice et la force publique. Comme le signale le journal, Inna Shevchenko est de nationalité ukrainienne...

"la reine d’Angleterre est plus utile que François Hollande"

Hollande Solidays juin 14

"Je pense que voir le président de la République parler footballaller à Solidays ou aller à des théâtres d'improvisation de monsieur Debbouze, eh bien je considère que ce n’est pas le rôle d’un président de la République. En l’occurrence, la reine d’Angleterre est plus utile que François Hollande. "

Marine Le Pen, présidente du Front National, le 30/06/2014 sur RTL

Marine Le Pen sur RTL le 30/06/2014

France, ton drapeau fout le camp !

Collard 5

Tribune libre de Gilbert Collard, député RBM du Gard du 30/06/2014

Va-t-on voir, enfin, la réalité explosive amorcée derrière des événements que les mythomanes médiatiques et politiques s’égosillent à minimiser, faute de pouvoir les empêcher ?

Le pouvoir, matamore moribond, s’agite dans le vide abyssal de son insignifiance. Déjà, un match contre la Corée du Sud a provoqué des exactions : des drapeaux français ont été décrochés au profit des drapeaux algériens, exhibés partout. Jeudi soir, après un match entre l’Algérie et la Russie, quoi de plus anodin, de nouveaux, des troubles. En France, fait unique dans le monde, la qualification algérienne déclenche ce que, « motus et bouche cousue », notre ministre de l’Intérieur nomme discrètement des « incidents insupportables ». En réalité des violences, des dégradations, des crachats pour la Patrie, sous le déploiement, dans plusieurs villes, du drapeau algérien ! À Roubaix, des commerces ont été vandalisés, des vitrines défoncées, des voitures brûlées. Cependant, la Voix du Nord aphone de vérités dites, conclut : « Non, décidément, les casseurs ne sont pas des supporteurs comme les autres », et de citer des supporteurs d’origine algérienne qui ont sagement regardé le match chez eux. Comme si c’était extraordinaire ! Évidemment, il faut s’interdire l’injuste amalgame. Et le journal d’ajouter que ces « incidents » font « le jeu de l’extrême droite. » L’ extrême droiteobjet d’opprobre non identifiédoit toujours, en fin de compte des décombres, y être pour quelque chose.

Allons, ouvrez les yeux, débouchez–vous les oreilles, enlevez le silencieux de vos plumes, ces « incidents » vomissent la haine pour la France ! C’est dramatique, c’est périlleux, c’est la faute aux lâchetés, aux démissions, à l’électoralisme prostitutionnel, à la faconde trouillarde de nos phraseurs systématiques à nommer les choses par des artifices qui nient la réalité et nuisent aux braves gens d’où qu’ils viennent. Quel pays se mettrait en état de siège, en dehors du nôtre, en cas de match contre l’Algérie ? Aucun ! Quel pays voit flotter un drapeau étranger sur son territoire ? Aucun ! France, ton drapeau fout le camp !

Même si cette détestation de notre sol est minoritaire, ce que rien ne peut démontrer ni infirmer, cela en dit long sur l’échec de l’immigration et de l’assimilation. Pas un pays ne tolère ce que nous subissons, pas un ! 800. 000 inscrits en France pour les élections algériennes ! Qui est leur président ? Au nom même de la paix et du respect auxquels ont droit nos compatriotes d’origine algérienne, on doit les aider à être exclusivement français de France. Un seul moyen qui brille comme la clarté du choix, valable pour tout le monde, supprimer la double nationalité, son acquisition automatique au motif qu’on naît sur le territoire français, et faire respecter partout, sans faiblesse, nos couleurs.

Un match de foot, un jeu, un divertissement mondial qui devient un prétexte à l’exhibition d’un nationalisme étranger et agressif, à la violence, à la casse, à l’injure, en France et rien qu’en France, pays généreux, jusqu’à quand et jusqu’où ?
Le chant du coq égosillé, plumé pourra t-il un jour nous réveiller ?

Pendant ce temps les « antiracistes » se réunissent à Fréjus pour tirer un bilan des cent jours des onze villes de France administrées par le FN Qu’ils aillent donc faire des bilans après les matchs !

Ils pousse « un cri d’alarme »! Nous aussi !

"On a tous un petit peu d’Algérie en nous "


dimanche 29 juin 2014

Laurent Degallaix élu député pour assurer l'héritage de Jean-Louis Borloo


Jean-luc-Francois-Laurent FN

A l'issue du second tour de l'élection législative partielle de la 21e circonscription du Nord, le maire de Valenciennes hérite dimanche du siège du fondateur de l'UDI qui a mis un terme à l'ensemble de ses mandats pour des raisons de santé.

Il se décrit lui-même comme un "bébé Borloo". Le maire de Valenciennes dans le Nord Laurent Degallaix, a été élu député dimanche pour prendre la succession du fondateur de l'UDI, qui a mis un terme à l'ensemble de ses mandats pour des raisons de santé.

A 48 ans, cadre bancaire, Laurent Degallaix s'installe comme une figure du Valenciennois après avoir remporté la mairie de la capitale du Hainaut en mars avec 50,32% des voix.

Au second tour de cette élection législative partielle, il a largement devancé avec 72,14% des voix le candidat du Front national Jean-Luc-François Laurent (27,86%). La mobilisation des électeurs a toutefois été limitée, avec une abstention montée à plus de 76%.

Laurent Degallaix avait reçu le soutien du fondateur du parti centriste publiquement dans une lettre où Jean-Louis Borloo parlait de sa santé qui s'améliorait, mi-juin. Mais les deux hommes sont restés en contact depuis le début.

Le 29/06/2014
Note BYR : Félicitations à Jean-Luc François-Laurent, deuxième avec pratiquement 28 % des voix. Laurent Degallaix était tout de même soutenu par l'UMP, le PS et ses alliés. L'UMPS quoi !

Affaire Bonnemaison : Quand la Justice délivre un permis de tuer sous les applaudissements de la gauche



Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, Député FN du Vaucluse du 29/06/2014

La décision de la cour d’acquitter le docteur Bonnemaison est aussi surprenante que scandaleuse. Ce médecin, présenté en héros des temps modernes, était poursuivi pour avoir « abréger la vie », autrement dit tuer, 7 personnes par empoisonnement. Le tout de sa propre initiative, sans en parler dans certains cas ni aux familles ni au personnel soignant. L’une des personnes assassinées se trouvait dans un coma stable contredisant ainsi l’argument avancé par la défense de la volonté du médecin d’abréger la souffrance.

L’affaire est si grave que l’ordre des médecins, connu pour rechigner à ce type de mesure disciplinaire, l’a radié de son ordre en raison d’une violation manifeste de la loi Léonetti sur l’obligation d’une prise de décision collégiale.

Pour autant, la confusion du jury entre le mobile, à savoir la volonté d’abréger la souffrance et de « préserver la dignité », et l’élément intentionnel, celui de donner la mort, a permis de laisser le meurtre impuni voire même salué par une partie de la classe politique et des médias en vue de promouvoir la prochaine loi sur l’euthanasie.
Cette décision de Justice consacre la toute-puissance du médecin sur toute autre considération éthique, qu’elle soit sociale, le meurtre est interdit dans notre société, ou déontologique avec le serment d’Hippocrate « je ne provoquerai jamais la mort délibérément ».

Le statut de médecin doit-il permettre de décider seul qui doit vivre ou mourir ? Qui est suffisamment digne de bénéficier encore du soutien de la société ou qui ne l’est plus ? Etre âgé, dépendant, handicapé ou même sur le point de mourir est-il une raison suffisante pour que la société matérialiste se débarrasse plus rapidement de ces éléments trop peu productifs ?

L’humanité à elle-seule est une dignité à défendre jusqu’au bout par le soutien, la compassion et la solidarité de la société jusque dans les murs feutrés des chambres d’hôpital surpeuplées…