samedi 31 octobre 2015

Heureuse comme une Femen en France





Par Stanislas Lepic le 31/10/2015

Oyez oyez, braves gens de la République hollandaise, justice taubiresque a été rendue en ce jeudi 29 octobre de l’an de grâce 2015 !

La cour d’appel de Paris a enfin relaxé les Femen pour leur sympathique exhibition à Notre-Dame de Paris le 12 février 2013 en hommage à la renonciation de Sa Sainteté le pape Benoît XVI ! Nos huit émouvantes, selon madame le maire de Paris, militantes cryophiles, clamant de jolies poèmes, frappant avec entrain les nouvelles cloches dans ce temple de l’obscurantisme se sont rendues coupables… de rien, au regard de la justice française. A contrario, les dangereux nervis dont le travail est de surveiller l’édifice, chassant ces hystériques sous le regard médusé des touristes du monde entier, ont écopé d’amendes avec sursis pour… violence.

Ouf, on respire, justice a été rendue. Comme le souligne finement une des participantes à ces festivités contactée par Le Parisien à l’évocation de ce jugement de Juda, « franchement, je suis soulagée, j’avais peur que la cour d’appel de Paris soit plus sévère mais c’est logique que l’on soit relaxé, il n’y avait rien dans le dossier ». Eh oui, notre héroïne du féminisme à la sauce Fourest est lucide : il n’y a rien dans le dossier, juste un lieu de culte catholique profané par des hystériques dénudées. C’est-à-dire rien.

Que des millions de catholiques français aient été scandalisés par ce coup de main inepte et agressés dans leur foi ne compte pour rien aux yeux d’un juge, sous la tutelle inquisitrice de notre intouchable garde des Sceaux. Que des vigiles, ne faisant que tout bonnement le travail pour lequel ils sont payés, soient condamnés pour violence n’émeut aucun officiel, ni aucun syndicat toujours prompt à surréagir dans pareils cas.

En l’espèce, les cloches dégradées, c’est nous, braves lecteurs de Boulevard Voltaire. Ce jugement nous invite à profaner dans le plus simple appareil, en toute impunité, églises, temples, synagogues et mosquées. Si, d’aventure, nous en ressortions vivants, il ne nous resterait plus qu’à saisir la justice pour faire condamner leurs fidèles pour violence et, pourquoi pas, obtenir quelques dommages et intérêts au titre de préjudice moral.

Heureusement, la bienveillante justice du pays des droits de l’homme nous réserve encore quelques perles. Il est fort à parier que la relaxe soit prononcée en appel à l’encontre d’une Femen, laquelle a finement simulé « l’avortement de Jésus » (sic) en l’église de la Madeleine à Paris le 20 décembre 2013, déposant au pied de l’autel des morceaux de foie de veau avant d’uriner…

Privatisation des barrages : la nouvelle ingérence de Bruxelles




Communiqué de presse de Florian Philippot‏, Vice-Président du Front National du 31/10/2015

D’après Le Figaro, la Commission européenne a mis en demeure la France de procéder à la libéralisation de ses barrages hydroélectriques, exigeant l’application d’une promesse faite en 2010 par François Fillon et Nicolas Sarkozy.

Le Figaro nous rappelle ainsi que non content d’avoir vendu l’or de la France, continué le mouvement des privatisations, bradé notre patrimoine architectural, le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait aussi mis en gage les barrages de notre pays. Il s’agissait alors officiellement d’une contrepartie pour maintenir notre système de tarifs réglementés de l’électricité pour les particuliers.

Cette affaire concentre tous les vices de l’Union européenne : casser ce qui fonctionne bien, priver l’Etat et donc les citoyens de toutes les rentes publiques, en confiant à des opérateurs privés le soin de gérer et d’exploiter des infrastructures stratégiques. Cette politique, dans le cas des barrages, outre son caractère injuste, représente également un danger pour l’environnement et l’aménagement de nos vallées.

Telle est la réalité de l’Union européenne et des politiques de soumission de l’UMP et du PS à Bruxelles.

Pourquoi privatiser et libéraliser nos services publics ? Pourquoi faire primer l’idéologie sur l’efficacité ? Nos barrages hydroélectriques fonctionnent bien, contribuent à l’indépendance énergétique de la France et assurent un prix relativement réduit de l’électricité ; ils doivent donc rester dans le giron public.

Les chantages de l’Union européenne doivent cesser de gouverner la France. Il faut bien évidemment envoyer une fin de non-recevoir à Bruxelles et retrouver au plus vite notre pleine et entière souveraineté, ce que seul le Front National propose. Il en va de notre capacité à défendre nos intérêts stratégiques et à maintenir des services publics de qualité.

Front National

Haute-Saône : 40 migrants accueillis à Echenoz-la-Méline et 10 à Navenne ?

Clandestins en France

Une rencontre est prévue à la préfecture lundi soir.

Cinq élus de la majorité du conseil municipal d’Echenoz-la-Méline s’exprimant au nom du maire Serge Vieille, actuellement absent, ont rencontré ce matin des représentants de la presse auxquels ils ont fait part de leurs craintes concernant l’accueil de migrants qui se trouvent actuellement à Calais. En effet, la préfecture  a contacté la mairie « en imposant l’accueil de 36 migrants » dans les anciens locaux de l’ADAPEI, propriété d’Habitat 70.

La municipalité, par la voix des trois élus, s’est déclarée « inquiète des garanties des services de l'Etat qui pourraient êtres apportés pour la sérénité et la sécurité des Mélinois ».

Une entrevue est prévue en préfecture lundi soir à laquelle sera aussi présent Alain Boudot, maire de Navenne. En effet, l’élu Navennois a été contacté vendredi matin par la préfecture. Dix migrants doivent être accueillis dans les locaux du centre de formation l’AFPA.

Par Ph.C. le 31/10/2015

La Presse de Vesoul

Retraités modestes : le Front National oblige le gouvernement à bouger, mais gare aux lendemains d'élections régionales !


Communiqué de presse du Front National du 31/10/2015

Sous la pression du Front National qui a lancé une pétition nationale très relayée sur l’explosion des impôts locaux payés par de nombreux retraités modestes, des députés socialistes pris d’affolement électoral ont écrit au premier ministre pour le presser d’agir avant les élections régionales.

Si une rustine est trouvée le temps de la campagne électorale, permettant de soulager un peu et très transitoirement le pouvoir d’achat de nos retraités modestes, ce sera une nouvelle fois grâce à l’action et la pression du Front National.

Mais sur le fond, rien ne sera réglé, tout sera provisoire, et après les élections de décembre la folie fiscale reprendra de plus belle contre nos anciens.

L’UMP en 2008 a fait très mal aux retraités en supprimant la demi-part fiscale pour nombre de veuves et de veufs. Le PS en a rajouté une couche en 2014 en fiscalisant les 10% de majoration des pensions des retraités ayant eu plus de 3 enfants. Et aujourd’hui les retraités paient l’addition de ces choix UMPS scandaleux.

Ceux qui s’agitent aujourd’hui dans les rangs de ces partis responsables de la situation le font donc par pur cynisme électoral, ils l’avouent quasiment d’ailleurs, et laisseront tomber nos retraités après les élections régionales.

Le Front National par une simple pétition a déjà su être efficace sur ce dossier, il le sera plus encore demain en remportant des victoires.


 

Tract retraités

Le FMI critique la «régulation excessive» de la France

FMI siège

L'institution alerte sur l'actuelle stratégie gouvernementale, et invite la France à réformer fondamentalement ses dépenses publiques : moins d'embauches de fonctionnaires, relever l'âge de départ à la retraite..
 
Le Fonds Monétaire InternationaI appelle la France à une réforme «fondamentale» de ses dépenses publiques, en freinant les embauches de fonctionnaires ou en relevant l'âge de départ à la retraite, et critique une «régulation excessive», dans un rapport publié vendredi. «Une réforme fondamentale (...) est requise pour garantir une réduction durable de la dépense publique», indique le Fonds monétaire international dans ce rapport consacré à l'ensemble des pays du G20.

Le FMI estime ainsi que «l'actuelle stratégie gouvernementale» ne permettra d'atteindre que de «justesse» l'objectif européen d'un déficit public sous la barre des 3% du PIB en 2017, laissant «peu de marge» en cas d'évènement contraire. L'institution gardienne de l'orthodoxie budgétaire préconise donc «de mettre un terme à la croissance de l'emploi public» en menant un examen «à tous les niveaux de l'administration» et plaide «pour un relèvement effectif de l'âge de départs à la retraite» pour alléger le coût de l'assurance-vieillesse.

Le Fonds assure également que de «nouvelles coupes» doivent être menées dans les «transferts sociaux» assurés par les collectivités locales, dont les capacités d'endettement doivent être davantage limitées.

L'institution, qui alerte la France sur les risques d'une «longue période de faible croissance», met par ailleurs la faible productivité dans le pays «en partie» sur le compte d'un manque de concurrence et d'une «régulation excessive». Le Fonds appelle dès lors le gouvernement à libéraliser les professions régulées» qui n'ont pas été ouvertes à la concurrence par la controversée loi Macron.

Dans ce rapport, le FMI examine également les risques liés au prochain relèvement des taux de la banque centrale des Etats-Unis (Fed) qui pourrait provoquer une redistribution «brutale» des capitaux sur le globe et alimenter «une forte volatilité» des marchés. Si les conditions financières se resserraient plus que prévu aux Etats-Unis, une hausse des taux, maintenus proches de zéro depuis 2008, pourrait également «peser sur la reprise» américaine et forcer la Fed à faire machine arrière «avec un coût potentiel» pour sa crédibilité.

La banque centrale américaine a décidé mercredi d'attendre encore avant de relever ses taux mais a laissé ouverte la porte d'un début de normalisation de sa politique monétaire lors de sa prochaine réunion en décembre.

Le 31/10/2015

Le Figaro

Contre le racisme ? Vraiment ?

Médine rappeur

Aujourd'hui , Paris est le théâtre d'une manifestation, une de plus.

Manifestation autorisée par la Préfecture de police de Paris à l'appel de la "Marche des femmes pour la dignité" (Mafed) et du collectif "Urgence notre police assassine" en hommage à Zyed Benna et Bouna Traoré et donc au "soulèvement" de novembre 2005...

Ces personnes qui s'estiment stigmatisées et maltraités par notre pays sont bien entendu originaires de nos banlieues qui croulent cependant sous les aides financières et qui ont les "bonnes grâces" de nos gouvernants socialistes proposent aux parisiens de venir fêter l'antiracisme sur la place de la Bastille où un concert aura lieu ce soir.

Il est vraiment étonnant de constater que les organisatrices de cette "marche" puissent sans aucun problème mettre en place un concert sur une place centrale de la capitale avec comme invité, entre autre, le rappeur Médine Zaouiche, qui s'est illustré par des textes marqués et qui ne cache pas son islamisme engagé.

Dans son titre "Don't laïk", sorti cette année, ce chanteur (puisqu'il faut le nommer ainsi) appelle à "crucifier les laïcards" en montrant du doigt aussi bien Pierre Cassen, Jean-François Copé que Nadine Morano... 

Ce monsieur, franco-algérien né en 1983 a déjà participé à un concert du même genre organisé cette il y a quelques années par le Mouvement des Indigènes de la République, vous savez le parti dont  la porte-parole est Houria Bouteldja, celle qui sur un plateau de télévision traite sans aucune inquiétude, l'ensemble des occidentaux de "sous-chiens".

C'est tellement de grands démocrates cet gens là.

Stéphane Grappin
Responsable de la communication du FN39

Mosquée : une hâte surprenante !

David Rachline Fréjus FN

Communiqué de presse de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus du 30/10/2015
Je suis choqué, à défaut hélas d’être réellement surpris, par l’insistance, voire la précipitation, de l’Etat pour ouvrir la mosquée de Fréjus. Un récent courrier du Préfet m’enjoint en effet de revenir sur mon refus d’accorder l’autorisation d’ouverture de cet établissement et indique que, si je maintenais ma position, il se substituerait à moi pour « prendre la décision qui s’impose ».

Comme je l’ai déjà expliqué, la construction de cet établissement a fait l’objet de deux recours devant le Tribunal administratif, d’un arrêté de caducité du permis, d’un arrêté d’interruption de travaux et d’une procédure devant le Tribunal de Grande Instance de Draguignan quant aux conditions d’octroi du permis de construire. En outre, un réel souci se pose quant à la propriété du terrain et à la faculté pour l’association responsable de la mosquée à exercer le culte au regard de la loi de 1905 !

Dans ce contexte, je considère que la « décision qui s’impose » est de connaître la position du juge du fond sur la légalité de cette construction avant que d’en autoriser l’ouverture. C’est à mes yeux une question de bon sens. Je me vois mal autoriser l’ouverture d’un établissement recevant du public dans de telles conditions. D’autant que l’Etat lui-même, si désireux aujourd’hui de voir cet établissement ouvert mais auteur d’un des recours, ce qui est pour le moins paradoxal, a notamment soulevé comme moyen le non-respect du Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI). Si l’équipement est ouvert demain, que se passera t-il, et qui sera responsable, en cas de catastrophe naturelle touchant ce lieu réalisé en dépit du PPRI ?

Tant de hâte à voir cet établissement ouvert, alors que l’audience correctionnelle a lieu dans moins d’un mois, alors que le juge des référés a récemment rejeté la demande d’ouverture de l’association au motif qu’il n’y avait pas « d’urgence caractérisée », conduit à se demander si le but n’est pas d’encourager la politique du fait accompli. Ainsi, que fera t-on demain si le lieu est déclaré illégal mais déjà ouvert ?

Malheureusement, je crains que certaines décisions à venir sur ce dossier soient avant tout politiques. 

Pour ma part, je ne me prêterai pas à de tels errements et réitère mon souhait d’attendre les jugements sur le fond avant toute décision définitive.

Front National

vendredi 30 octobre 2015

Graisses, sucres, viandes, ... : la mort à table

Viande

Communiqué de presse de Joëlle Melin, Eurodéputée, En charge des affaires de santé auprès de Marine Le Pen du 30/10/2015

La viande et notre bon vieux saucisson favoriseraient le cancer.

La vérité oblige à dire que si cancer il y a, c’est dans les cas de surconsommation, de transformation des viandes avec trop de sel, trop de sucre, trop de produits surajoutés comme des nanoparticules, trop d’hormones de croissance, trop d’antibiotiques, trop d’insecticides, d’emballages toxiques.. Etc.

Une fois de plus, on peut incriminer le lobby de la chimie de la nourriture et du médicament : acte un : il est à l’origine des transformations décrites ci dessus, rendant la nourriture « impropre » à une saine consommation, favorisant ainsi la disparition de la nourriture naturelle. Ce qui, acte deux, justifie le dénigrement systématique des substances fondamentales et vitales. Depuis longtemps déjà, les graisses et les sucres sont devenues des bêtes noires, aujourd’hui ce sont les protéines de la viande, demain ce seront des œufs et des poissons puis les fibres des légumes.

Et tout cela pourquoi ? Pour nous conduire, acte trois, à la nourriture artificielle et les compléments alimentaires : le grand marché de demain. C’est « soleil vert », cette nourriture obligatoire du futur. Si on y ajoute que le même lobby possède l’exclusivité de certaines semences rendues hybrides, on peut aller jusqu’à imaginer qu’il aura ainsi le monopole théorique de la nourriture, et surtout de sa spéculation. Ils seront maîtres de la survie des hommes. Ils choisiront qui vivra bien ou qui vivra à moitié.

Le plus grave dans cette affaire est la complicité de l’OMS, l’organisation mondiale de la santé, si incompétente dans la gestion des grandes épidémies de grippe ou d’Ebola.

Le docteur Joëlle Melin, au nom du Front National, s’indigne de cette campagne désinformatrice mais à l’évidence très bien structurée. Elle incite à un retour à la raison, à un refus des diktats pseudo scientistes, à un rejet de la mondialisation des marchés alimentaires : la vie passe plus que jamais par les produits de nos terroirs.

Front National

Marine Le Pen contre Sarkodélis


Un sondage le confirme : le Front National est bien le premier parti de France !

FN Premierparti

Ce vendredi 30 octobre, à un peu plus d’un mois du premier tour des élections régionales, un nouveau sondage TNS Sofres-Onepoint pour RTL, Le Figaro et LCI place le Front National en tête des intentions de vote avec un score national de 28%.

La coalition tripartite LR/UDI/modem suit immédiatement derrière (mais c’est, répétons-le, une coalition) avec 27% et le PS/PRG confirme sa troisième place avec 21%, ce qui correspond à peu près à l’étiage actuel de François Hollande. À noter que le panel de ce sondage est plus étendu que de coutume, puisqu’il concerne 2 200 personnes.

Premier parti – et de loin – de la jeunesse et des forces vives !

L’enquête donne par ailleurs quelques précisions d’ordre sociologique : le FN triomphe chez les 18/24 ans avec 31% d’intentions de vote, contre 19% pour les LR/UDI/Modem et 18% pour le PS : esprit de mai 68 où es-tu ?

Le Front fait un peu mieux encore chez les 35/49 ans, autrement les forces vives de la nation, avec 32% (23% pour le PS, 22% pour LR/UDI/Modem) !

Par ailleurs, on apprend que 9% des 28% de sondés voulant voter FN ont déclaré avoir voté Hollande à la présidentielle de 2012, 10% Bayrou et 17% Sarkozy : voilà qui semble mettre à mal l’antienne des responsables UMP/LR qui expliquent à longueur de temps que le FN se nourrit des déçus de la gauche.

Oui, et c’est bien naturel vu ce que la gauche est et fait depuis cette dernière présidentielle. Mais le FN profite plus encore de la déception de nombre d’électeurs sarkozystes, et là aussi c’était couru, vu le bilan présidentiel et les dernières contorsions centristes de Nicolas Sarkozy. Mais la montée en puissance du FN ne s’explique pas que par la seule déception des uns et des autre : il y a aussi, de plus en plus, l’adhésion d’une part croissante des Français aux thèmes et propositions du Front, relatifs à la jugulation de l’immigration, à la restauration de l’autorité,  à l’instauration de référendum, au rétablissement des frontières, à la promotion de la culture et de l’Histoire françaises, à l’Europe des nations contre la dictature technocratique et mondialiste de Bruxelles et au patriotisme économique, à l’indépendance, enfin, de la France vis-vis de Washington, de l’Otan et du Golfe. Tous ces idées n’ont cessé de faire leur chemin dans les consciences françaises ces dernières années, et elles sont, au fond, le vrai levain du Front National.

Pour en revenir aux 28% dont est crédité le FN, rappelons qu’il avait obtenu un score national de 11,42% aux régionales de 2010, que Marine Le Pen avait atteint les 18% à la présidentielle de 2012, que la liste FN s’était classée première avec 25% aux européennes de 2014. Et qu’en ce qui concerne les actuelles régionales, un précédent sondage Odoxa pour BFM TV et Le Parisien, publié fin septembre, plaçait le FN, avec 26%, nettement derrière le cartel LR/UDI/Modem, crédité alors de 35%., et devant le PS (23%).

Bref, non seulement le Front National progresse, mais la droite et le centre à direction sarkozyste régressent (beaucoup) ! Et il se pourrait bien que ces tendances se renforcent encore d’ici le 6 décembre.

Le FN premier parti de France ? Décidément une réalité politique, qui s’imposera même aux médias bobos (pléonasme ?)…

Le 30/10/2015

Régionales 2015

Des migrants de Calais vont arriver en Franche-Comté

Migrants Calais bus

Un nouveau départ permettant à 402 migrants de bénéficier d'une mise à l'abri ailleurs en France est organisé ce vendredi par les services de l'Etat depuis la "Jungle" de Calais.

Pour la deuxième fois cette semaine, des cars vont être affrétés pour permettre d'acheminer quelques uns des 6.000 migrants vivant dans le bidonville. Ces hommes et femmes ont renoncé à leur projet migratoire vers le Royaume-Uni.
"Cette action permettra de nouveau d'offrir à ces réfugiés un temps de répit, dans des conditions stables et rassurantes, au cours duquel ils pourront bénéficier d'un suivi sanitaire et social, prendre la mesure de leur situation et reconsidérer leur projet d'immigration au Royaume-Uni" a indiqué la préfecture du Pas de Calais dans un communiqué.

Les migrants seront ainsi répartis dans des centres d'accueil et d'orientation en Champagne-Ardenne, Alsace, Franche-Comté, Poitou-CharentesPays de la Loire, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur et dans la région Centre-Val-de-Loire.

Ces personnes pourront ainsi quitter les tentes et abris de fortune de la "Jungle" de Calais, où s'entassent 6.000 personnes dans des conditions précaires à l'orée de l'hiver.

Des centres de vacances vides en cette saison ou des locaux laissés vacants par les collectivités les attendent en effet au terme de leur voyage.

Par Sophie Courageot le 30/10/2015

France 3 Franche-Comté

Orchamps (Jura) : La Poste braquée de nouveau !

La Poste Orchamps Jura

Quelques jours après un premier braquage qui avait vu un homme équipé d'une arme s'enfuir avec une somme de 2000 €, l'agence postale d'Orchamps, à 15 kilomètres de Dole en direction de Besançon vient de subir une seconde attaque avec cette fois-ci une attaque au pistolet et 1.300 euros en poche...

Mais surtout, ne vous inquiétez-pas, l'insécurité n'existe pas dans le Jura...c'est juste un sentiment.

Un groupe ultra-violent menace la Cop 21

Black Blocs Strasbourg

À un mois du début de la Cop 21, des menaces pèsent sur l'organisation de cette grande conférence mondiale dédiée au climat.

La réunion, qui doit réunir environ 195 délégations internationales, 40 000 à 50 000 observateurs et 3 000 journalistes au Bourget est placée sous haute surveillance. La menace terroriste est réelle mais à celle-ci s'ajoute celle des Black Blocs, des militants d'extrême-gauche jugés très violents. Ces mouvements de tendance anarchiste sont connus pour s'attaquer aux grands événements internationaux, comme à Strasbourg en 2009. Le week-end dernier, ces altermondialistes se sont réunis en Bretagne, un an après la mort de Rémi Fraisse, mort dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, touché par une grenade offensive qui avait été lancée par un gendarme sur le site du barrage de Sivens, dans le Tarn.

Les contrôles aux frontières rétablis ?

Les participants au rassemblement ont notamment tenté d'envahir la poudrerie Nobel Sport, où sont justement fabriquées des grenades lacrymogènes. "Ils ont fait une répétition avant de frapper pendant la conférence climat en décembre à Paris", analyse un proche de Manuel Valls sur France Info. D'après l'élu breton, des "pros" étaient présents parmi les manifestants, armés d'explosifs, casqués, cagoulés, habillés entièrement de noir.

En août déjà, la police nationale avait appelé à la plus grande vigilance par crainte d'une action de ces groupes ultras. Selon un document que s'était procuré France Info, il était demandé à tous les chefs de service de limiter au maximum les congés pendant les 15 jours de la conférence. Par ailleurs, selon le site d'information Bastamag, le gouvernement français s'apprêterait à rétablir les contrôles aux frontières pendant un mois à compter du 13 novembre.

Le 30/10/2015 avec 6Medias

Le Point

Face au chaos migratoire, l'urgence du sursaut


Editorial de Nicolas Bay , Secrétaire Général du Front National du 30/10/2015

Les flux de l’immigration clandestine s’accélèrent et deviennent toujours plus importants. Hier immigration massive, aujourd’hui submersion migratoire, et demain ? Selon l’organisme de prospective Citi Research, qui précise d’emblée le risque de devoir revoir cette projection à la hausse, ce sont 3,7 millions d’étrangers qui devraient arriver sur le sol européen en 2015 et 2016.

Si quelques gouvernements courageux tentent, malgré les injonctions et le chantage de l’Union Européenne, de résister, le gouvernement de Manuel Valls, dans la continuité de Sarkozy, ne se donne même pas la peine de faire semblant et poursuit une politique laxiste qui incite des millions d’hommes à traverser la Méditerranée.  

Avec tous les risques et les drames que l’on connait.

L’urgence n’a sans doute jamais été aussi forte qu’aujourd’hui. Afin de stopper la submersion en cours, il faut instaurer la préférence nationale sans demi-mesure : pour l’accès à l’emploi, au logement, et à l’ensemble du système de protection sociale. Nous devons aussi retrouver nos frontières et notre souveraineté politique pour décider qui peut entrer ou non sur notre territoire.

Ce qui reste des armées et des marines européennes serait sans doute mieux utilisé en protégeant nos frontières plutôt qu’en aidant les clandestins à pénétrer chez nous et, par la même occasion, enrichir les mafias et milices de passeurs.

Le Front National représente l’espoir et l’avenir de la France, et est ainsi perçu par un nombre chaque jour croissant de nos compatriotes. Un dernier sondage TNS Sofres – One Point pour les élections régionales de décembre crédite nos listes de 28% des intentions de vote au niveau national, devant la coalition Modem-UDI-LR (27%) et le PS (21%).

Face à une caste refusant d’écouter les Français et imposant l’accueil de clandestins, tous les militants patriotes doivent redoubler d’ardeur et se mobiliser pour qu’à l’occasion des élections régionales retentissent un grand NON à l’immigration massive et un grand OUI à la France, à sa souveraineté et son identité. 

Les journées, les nuits, passées à coller des affiches, tracter dans les villes comme dans les campagnes, ne seront pas vaines !

Front National