mercredi 30 novembre 2016

Fillon, le candidat du système, est adoubé par le gouvernement Allemand !

Monot Bernard

Communiqué de presse de Bernard Monot, Député français au Parlement Européen, Stratégiste économique du Front National du 30/11/2016

Après les encouragements du MEDEF, c’est au tour du gouvernement Allemand d’adouber publiquement le candidat François Fillon lors d’une conférence de presse tenue lundi à Berlin par le ministre des finances allemand, Wolfgang Schaüble. Il a en effet fait l’éloge de son programme économique ultra-libéral, compatible avec l’Union européenne.

Il a même ajouté : « Pour être clair, j’espère que Mme Le Pen ne deviendra jamais présidente en France », et a soutenu le oui au referendum italien qui se tient le week-end prochain ainsi que Matteo Renzi.

Le projet de François Fillon, immigrationiste et austéritaire, convient à l’élite européiste car il maintiendra la France dans sa vassalité actuelle vis à vis de l’économie Allemande et de l’Europe ultra-libérale, notamment en restant dans l’absurde carcan de la monnaie unique.

François Fillon, qui n’a jamais su dire non à Nicolas Sarkozy pendant cinq ans où il était son Premier ministre, ne saura pas plus dire non à la chancelière Merkel ou à Jean-Claude Juncker, s’il était élu demain.

M Schaüble craint une victoire des patriotes en 2017 parce qu’elle remettrait en cause le processus d’austérité en Europe et redonnerait à la France les outils pour lutter à armes égales avec l’Allemagne et les autres grandes puissances dans l’économie mondiale.

Front National

Perturbateurs endocriniens : la Commission européenne au cœur d’un nouveau scandale !

Parlement europeen

Communiqué de Mireille d’Ornano, cosigné par Sylvie Goddyn et Jean-François Jalkh, Députés français au Parlement européen du 30/11/2016

Les perturbateurs endocriniens sont des substances accusées de dérègler le système hormonal et d’être à l’origine de nombreux cancers, mais également de troubles du cerveau, de diabète, d’obésité, de malformations et de problèmes intellectuels.

Dans une tribune publiée par le journal Le Monde mardi 29 novembre 2016, une centaine de scientifiques réputés dénoncent l’influence des lobbies industriels sur l’action de la Commission européenne pour l’établissement de critères tant attendus pour la définition des perturbateurs endocriniens. Selon eux, Bruxelles minimise la dangerosité de ces substances, alors que de nombreuses études démontrent qu’il s’agit d’une « menace mondiale pour la santé », rien de moins !

À l’occasion de l’échange de vues, au Parlement européen, avec le représentant de la Commission européenne pour la sécurité alimentaire, Mireille d’Ornano a demandé l’application du « principe de précaution » sur ce sujet, afin de protéger la santé publique. Mireille d’Ornano a appelé la Commission à agir indépendamment des lobbies, prêts à tout pour protéger leurs intérêts, jusqu’à nier les études scientifiques.

Comme souvent, le représentant de la Commission n’a répondu à aucune de ses questions, encore moins à la plus gênante d’entre elles. En l’occurrence, la fuite de plusieurs documents internes à la Commission révèlerait, d’après Le Monde, que les conclusions scientifiques de l’Agence européenne de santé des aliments (EFSA), concernant les perturbateurs endocriniens, auraient été écrites à l’avance. Un scandale de plus contre lequel le Front national s’élève vigoureusement.

Comme vous le savez, seule Marine Le Pen s’oppose au pouvoir de la Commission européenne et permettra aux Français d’être délivrés de ce carcan de règles qui nuisent autant à leurs intérêts qu’à leur santé

Front National

Niveau des élèves en Maths et en Sciences : une nouvelle preuve des dégâts de l'UMPS sur l'École

Philippot Lorraine

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National du 30/11/2016

Les résultats catastrophiques pour la France du classement international Timss, évaluant le niveau des élèves en Mathématiques et en Sciences (les Français étant respectivement derniers et avant-derniers de ce classement), traduisent l’effondrement du système éducatif français après des décennies de politiques UMPS sur lesquelles François Fillon, ancien ministre de l’Education nationale, porte à l’évidence une lourde responsabilité.

Un tel classement est catastrophique à double titre : non seulement le niveau moyen des Français en mathématiques est l’un des plus faibles au monde, signe extrêmement inquiétant pour l’avenir, mais de surcroît les inégalités n’ont jamais été aussi importantes entre les meilleurs élèves français et le reste de leurs camarades. En d’autres termes, seule une toute petite fraction d’élèves bénéficie encore d’un enseignement d’excellence quand l’immense majorité est abandonnée à son échec.

Il est désormais impératif de réformer en profondeur notre système éducatif, en revoyant aussi bien les méthodes que les conditions d’enseignement. Il n’y a donc pas une mesure à prendre en particulier, mais toute une nouvelle politique à mettre en place, en rupture avec celle du passé, pour recréer les conditions de l’excellence dans la transmission des savoirs.

Il devient ainsi impérieux d’abandonner un pédagogisme qui a totalement échoué et de redonner la priorité à l’enseignement disciplinaire, en termes de moyens et d’heures d’enseignement. Cet effort doit porter en classe devant les élèves mais aussi pendant la période de formation des enseignants. Il faut également consacrer beaucoup plus d’heures aux matières fondamentales à l’Ecole primaire.

En effet, cette chute vertigineuse du niveau des Français en Mathématiques et en Sciences se constate en réalité dans l’ensemble des matières fondamentales, notamment en français, preuve que la nature du problème est globale et sa responsabilité évidemment partagée entre l’UMP et le PS.
 

Mauvaise nouvelle en Autriche : les sondages donnent Norbert Hofer gagnant

FPÖ Hofer

30/11/2016 – Autriche (NOVOpress)

C’est la pire des nouvelles qui pouvait arriver à Norbert Hofer : les sondages réalisés à quelques jours de la présidentielle autrichienne donnent le candidat du FPÖ gagnant face à Alexander Van der Bellen. Selon Gallup, il l’emporterait dimanche avec 52 % contre 48 % à son adversaire écologiste, des chiffres qui sont les mêmes que ceux de l’étude réalisée par AKonsult.

Toutefois, un espoir subsiste : selon l'instittut Unique, Norbert Hofer serait battu sur le fil par Alexander Van der Bellen qui remporterait le duel avec 51 % des voix.

Ouf. Après les sondages qui donnaient le Brexit battu à place couture et Hillary Clinton élue à la présidence des Etats-Unis, il n’aurait plus manqué que tous les sondeurs donnent Norbert Hofer élu le 4 décembre à la tête de l’Autriche !

Novopress

Turquie : Le Parlement européen pris en flagrant délit de duplicité

Ferrand png

Communiqué de presse d’Edouard Ferrand, Membre de la commission commerce international au Parlement européen du 30/11/2016

Alors que jeudi 23 novembre, le Parlement européen, en session plénière, votait en faveur d’un gel des négociations d’adhésion avec la Turquie, la commission du Commerce international examinait cette semaine un projet visant à libéraliser encore plus les règles de l’union douanière entre l’Union européenne et la Turquie.

Avec, bien sûr , une très forte approbation de l’axe européiste PPE/socialistes

Avec un rapport bienveillant rédigé par un député issu du mouvement immigrationniste, mondialiste et faussement populiste italien 5 étoiles

C’est dire toute l’hypocrisie, la duplicité qui frappe un Parlement européen qui est tout sauf un lieu de défense des intérêts des nations européennes.

Front National

Le champion de l’automne sera-t-il celui du printemps ?

Francois Fillon

Selon la formule établie, le champion de l’automne est rarement celui du printemps. Mais les sondeurs, après avoir prédit la défaite des partisans du Brexit, les victoires de Hillary Clinton et d’Alain Juppé,  continuent imperturbablement de nous lire l’avenir avec l’aplomb d’un Paco Rabanne promettant la chute de la station spatiale Mir sur la France.

L’enquête Kantar Sofres Onepoint pour RTL,  publiée hier, délivre son nouvel oracle: quels qu’ils soient, les candidats de gauche seraient éliminés dés le premier round, et la tornade Fillon battrait systématiquement Marine Le Pen aux deux tours de la présidentielle. Crédité de 28% à 31% des suffrages,  l’ex Premier ministre de Nicolas Sarkozy devancerait au premier tour la présidente du Front National dont le score oscillerait  de 23% à 25%,  et raflerait deux tiers des voix au second.

Quelle valeur prédictive attribuer à ce type d’enquête à cinq mois du premier tour, avant l’entrée dans « le dur » de la campagne, et avant même la désignation du champion du PS ? Bien évidemment aucune !

Les médias glosent pareillement sur un FN qui serait déstabilisé par la désignation de François Fillon comme candidat à la présidentielle. Le camp national hésiterait  sur la stratégie à adopter. En l’espèce développer une thématique de campagne plus axée sur les valeurs, l’identité, le sociétal, les libertés économiques, l’anti-fiscalisme; ou privilégier les questions de justice sociale et de solidarité nationale, la défense des services publics, de notre souveraineté face à Bruxelles

Très hostile au FN, Le politologue ancré à gauche Thomas Guénolé, se réjouissait il y a quelques jours dans Le Figaro de cette victoire aux primaires de M. Fillon dont la candidature croit-il savoir, « rapproche le potentiel de premier tour de Marine Le Pen des 20% au lieu de 30 ».

« M. Le Pen continuera ses atermoiements entre la ligne nationaliste-étatiste et la ligne nationaliste-identitariste » mais « quelle que soit la ligne favorisée, le FN bute sur un obstacle réel ». Soit « Marine Le Pen tombe sur des thématiques et un discours où Jean-Luc Mélenchon est beaucoup plus solidement installé qu’elle, sur le fond comme en termes de socle électoral ».  Soit en privilégiant une ligne identitaire au sens large,   » elle se heurte à l’image sociétalement conservatrice de François Fillon déjà très franchement installée par la campagne d’entre-deux-tours de la primaire à droite. Sans même parler des réseaux de droite catholique qui ont déjà pris activement fait et cause pour lui sur ces enjeux. »

M.  Guénolé raisonne comme si le paysage était figé et que la campagne ne fera pas parler la poudre,   ne rafraîchira pas la mémoire, ne dévoilera pas plus avant à nos compatriotes le vrai visage du projet du  candidat de  la droite libérale. Il affirme aussi que le bilan du duo Hollande-Valls rend « inenvisageable une grande mobilisation du peuple de gauche en faveur du président sortant ou en faveur de son Premier ministre. » Par conséquent prophétise-t-il,  » de deux choses l’une. Si François Hollande ou Manuel Valls, donc l’aile droite, remporte la primaire du PS en janvier prochain, il apparaît vraisemblable qu’une fraction consistante de l’électorat de gauche, ulcérée, se déportera sur le vote Mélenchon. Avec Marine Le Pen tassée autour de 20 par les positions de François Fillon, un second tour Fillon-Mélenchon devient alors envisageable. Si au contraire c’est l’aile gauche, donc Arnaud Montebourg, qui gagne la primaire du PS, l’identité du qualifié du second tour face à François Fillon devient hautement incertaine entre Marine Le Pen, Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon: car d’un côté une petite partie de l’électorat PS migrerait alors vers Emmanuel Macron ; mais de l’autre, le discours d’Arnaud Montebourg sur la réindustrialisation prend des voix au FN.« 

Une nouvelle fois, cette analyse binaire, hémiplégique,  comme beaucoup d’autres du même tonneau, bute sur la réalité de ce qu’est le FN, de ce que défend sa candidate. Bruno Gollnisch l’a souvent rappelé, le FN n’a pas à choisir entre les différentes parties de son programme, c’est justement le tout qui  en assure la cohérence,  en fait une alternative, un motif d’espoir pour de nombreux Français.

Bruno Gollnisch l’a pareillement souligné, la haine plus ou moins explicite  dont nous  sommes l’objet,  de Fillon à Mélenchon, de Macron à Montebourg, s’explique très largement  parce que nous ne nous  résignons pas à la disparition de la France -et plus largement encore d’une Europe des patries conforme au vrai génie de l’Europe-,  parce que nous luttons contre la triple invasion dont nous sommes  victimes. Une invasion des capitaux de la finance vagabonde qui la déstabilise, une invasion des produits de consommation fabriqués à vils prix hors de nos frontières qui la paupérise, et enfin une invasion démographique qui en change profondément le visage et la tiers-mondise.  

Aucun de nos concurrents ne répond à l’ensemble de  cette triple menace.

La défense de notre souveraineté nationale face à Bruxelles est éminemment complémentaire de la défense de notre identité, de nos libertés  économiques; le refus de l’immigration-invasion et la défense des valeurs traditionnelles s’accordent logiquement  avec notre combat pour la justice sociale qui est  historiquement au cœur  des préoccupations  de notre famille de pensée.

Enfin, le bilan de nos adversaires parlent de lui même, celui de cet épouvantable  quinquennat Hollande bien sûr, mais aussi celui du tandem Sarko-Fillon qu’il faut rappeler: affaiblissement de la voix de la France  sur la scène internationale par notre soumission accrue à l’euro-atlantisme,  au mondialisme;  une aggravation entre 2007 et 2012  de la dette publique de 600 milliards d’euros , un total de 1 789,4 milliards d’euros  de dette publique,  soit 89,3% du PIB fin mars 2012; la perte de 350 000 emplois industriels; une balance commerciale déficitaire (de moins 52 milliards en 2007 à moins 81,5 milliards en 2012);  un million de chômeurs en plus;  un million d’immigrés légaux en plus;  337.000 personnes supplémentaires qui ont basculé sous le  le seuil de pauvreté – 954 euros par mois en 2009 – selon l’Insee, soit 8,2 millions de Français; la paupérisation de territoires entiers de la France périphérique  largement abandonnée par l’Etat;  la babélisation- communautarisation accélérée de nos banlieues;  l’ Education dite  nationale sous  influence et en perte de vitesse

Alors oui, au vu de son passif et de larges pans de son programme, nous pensons que notre pays mérite mieux que l’actuel champion de la droite.

Le 30/11/2016

Bruno Gollnisch

Près de 1.400 réfugiés vont être accueillis chez des particuliers

Clandestins Paris 2016

Près de 1.400 réfugiés vont être accueillis chez des particuliers, pour une période allant de trois mois à un an, dans le cadre du projet "hébergement citoyen" présenté ce mercredi par la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.
    
Onze associations, sélectionnées dans le cadre de cet appel à projet lancé en août, accompagneront les réfugiés et les familles dans cette initiative qui vise à "donner des conditions d'accueil dignes" aux 1.361 réfugiés retenus et "leur permettre de se construire un avenir en France", a indiqué la ministre lors d'une conférence de presse.
    
L'expérience, prévue pour durer deux ans, vise uniquement des réfugiés statutaires, c'est à dire ayant obtenu l'asile, mais pas les demandeurs d'asile ni les exilés n'ayant pas entamé de démarches.

846 réfugiés hébergés en Ile-de-France et 515 en régions

Ils seront hébergés à titre gratuit ou "selon une participation définie en fonction de leurs ressources", dans des logements comportant "au moins une chambre privative", précise le ministère.
    
Les associations toucheront, pour leur part, une aide pouvant atteindre 1.500 euros par an et par personne aidée. Elle seront chargées d'identifier les familles volontaires et les réfugiés, et de "procéder à l'assemblage qui semble le plus pertinent", a expliqué la directrice générale du Samu social de Paris.
    
Mais les associations devront aussi assurer l'accompagnement, notamment pour les démarches administratives, la formation linguistique et l'insertion. Car le logement chez des particuliers augmente aussi les chances de trouver un emploi. "En Ile-de-France, 44% des réfugiés que nous avons accompagnés ont trouvé un travail grâce à la famille", a assuré un membre de l'association Singa.

Au total, 846 réfugiés seront hébergés en Ile-de-France et 515 en régions.

Le 30/11/2016


Note BYR : A-t-on demandé l'avis des Français ? Ceux qui accueilleront les fameux réfugiés ont assurément des voisins... Ces derniers, eux, ne sont pas forcément volontaires. Emmanuelle Cosse ou l'immigration/invasion organisée...

Enseignement des mathématiques : stoppons les mauvais élèves Vallaud-Belkacem et Fillon !

Maths

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse et Membre du Bureau Politique du FN du 30/11/2016

Selon l’enquête internationale de la Trends in Mathematics and Science Study, le système scolaire français obtient les plus mauvais résultats d’Europe dans l’enseignement des mathématiques et des sciences. Près de 13% des élèves de CM1 ne disposeraient pas des connaissances élémentaires en mathématiques.

Une fois de plus, les gouvernements de gauche et de droite en portent la lourde responsabilité. La droite d’abord, car l’enseignement des sciences repose encore aujourd’hui sur les programmes scolaires initiés par le gouvernement de François Fillon. La gauche ensuite, car malgré les plaintes de la Ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, qui parle de résultats « mauvais » et « catastrophiques », ni elle, ni le gouvernement ne se sont donnés la peine de réformer les dits programmes d’enseignement. Pire, ils ont dépensé toute leur énergie dans la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, permettant aux écoliers de s’épanouir lors d’ateliers « KAPLA », au détriment des enseignements fondamentaux.

Aux côtés de Marine Le Pen, le Front National de la Jeunesse milite pour le redressement de l’Ecole de la République, et propose de recentrer l’enseignement en cycle 2 sur l’apprentissage du français, des mathématiques et de l’histoire de France.

Front National de la Jeunesse

Communiqué des collectifs Séniors et Usagers de la santé du 30/11/2016

Fillon grimace

Communiqué des collectifs Séniors et Usagers de la santé du 30/11/2016

A l’issue de la nomination de François Fillon comme candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle de 2017, les Français ont pu découvrir avec stupeur le programme de ce dernier en matière de santé.

En effet, l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy souhaite, sans l’annoncer clairement, privatiser la santé. François Fillon, s’il est élu en 2017, transférera une grande partie de la couverture de la Sécurité Sociale aux assurances et aux mutuelles privées. Seules les affections graves ou de longue durée (ALD) resteront prises en charge par l’Assurance Maladie. Les pathologies courantes, bénignes, ne seraient donc plus couvertes, chaque Français devra alors souscrire un contrat auprès d’une mutuelle ou d’une assurance privée pour obtenir la prise en charge de ces soins, qui nous touchent toutes et tous.

En souhaitant comme il le dit « responsabiliser les patients et tous les acteurs du système de santé », François Fillon va fragiliser davantage les classes moyennes, en leur faisant débourser des sommes importantes auprès d’assurances complémentaires privées. Le principe même de la Sécurité Sociale, si cher aux Français depuis 1945, sera brisé. En effet, la non-couverture du « petit risque » touchera davantage les populations précarisées et les forcera à renoncer à certains soins; la classe moyenne sera encore une fois la grande perdante de ce système de santé à deux vitesses.

D’autant plus qu’en matière de comblement du trou de la Sécurité Sociale, souvenons-nous François Fillon n’avait pas réformé l’Aide Médicale d’Etat (AME) lorsqu’il était premier ministre. L’AME coûte aujourd’hui plus d’un milliard d’euros par an aux contribuables pour soigner des personnes clandestines étrangères, et son augmentation a été continue depuis 2007.

François Fillon souhaite également supprimer 500 000 postes de fonctionnaires s’il est élu en 2017, le personnel hospitalier sera probablement sévèrement touché, notamment les infirmier(e)s, les aides-soignant(e)s ou encore les Agents du Service Hospitalier (ASH), professions déjà sous haute pression et en manque d’effectifs par rapport à l’afflux de patients.

Au lieu de poursuivre cette politique d’austérité imposée par l’Union Européenne, et de privatiser notre système de sécurité sociale fondé sur le principe de la solidarité nationale, il est important de renforcer notre système en créant un cinquième risque consacré à la dépendance. Nous devons nous occuper de la prise en charge financière de la perte d’autonomie de nos ainés, la France compte en effet de plus en plus de personnes âgées dépendantes ; les séniors et leur famille sont confrontés à des coûts très importants et peuvent se retrouver dans des situations financières très difficiles.

Les Collectifs Séniors et Usagers de la Santé s’opposent fermement au projet catastrophique de François Fillon pour notre système de santé, auquel les Français tiennent profondément et qui a déjà été trop affaibli durant le quinquennat de François Hollande.

Alors pour éviter ce scénario que personne ne souhaite et repenser notre système de santé de manière plus juste, rejoignez nos collectifs patriotes : « séniors » et « usagers de la santé » qui abordent ces thématiques qui nous concernent tous.

RBM

David Rachline : le Front National "ne reviendra pas sur la loi Veil"

Rachline Fréjus 2

Quarante ans après l'adoption de la loi Veil, l'interruption volontaire de grossesse est de nouveau au cœur du débat parlementaireLaurence Rossignol, ministre des Droits des femmes, présente ce mercredi 30 novembre une proposition de loi visant à sanctionner les sites, qui sous couvert d'information, dressent le réquisitoire de l'avortement. L'Église dénonce une entrave à la liberté d'expression. Avant toute chose, David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, tient à clarifier la position du Front National sur le sujet. "Nous ne reviendrons évidemment pas sur la loi Veil. Il n'est pas question d'enlever ce droit aux femmes, bien sûr. Si des bêtises sont dîtes sur Internet, il faut les contredire. Mais il ne faut pas interdire la possibilité pour un certain nombre de gens de s'exprimer. Je reste le partisan de la liberté d'expression."

Au micro de RTL, David Rachline s'étonne de l'ampleur qu'a pris ce dossier : "Est-ce que le gouvernement n'a pas autre chose à faire que de s'occuper de ce genre de sujet ? Quel besoin a le gouvernement d'ouvrir ce débat alors que personne ne remet en cause la loi ? Ce droit à l'avortement n'est remis en cause par personne. Il n'y a pas un responsable politique aujourd'hui qui vous dit : "On est contre". Pendant la campagne de l'entre-deux tours de la primaire de la droiteAlain Juppé a pointé les ambiguïtés de François Fillon sur le sujet.

Le sénateur préfère y voir une manœuvre politique. "C'est quoi l'objectif ? C'est de diviser les Français, c'est de faire un nouvel affrontement au moment où plutôt il devrait se concentrer sur la problématique de l'emploi ? Si on veut protéger les femmes, qu'on aille combattre l'islamisme dans les banlieues, combattre ceux qui les tabassent quand elles s'habillent en jupe."

Par Elizabeth Martichoux  et Ludovic Galtier le 30/11/2016

RTL

mardi 29 novembre 2016

Communiqué de Presse de Marion Maréchal-Le Pen, Député de Vaucluse du 29/11/2016

Marion Moscou

Communiqué de Presse de Marion Maréchal-Le Pen, Député de Vaucluse du 29/11/2016

J’apprends que la priorité des Républicains de Vaucluse n’est pas de lutter contre le chômage, l’insécurité ou l’islamisation du territoire, mais de me « mettre dehors » de la 3e circonscription, comme le déclare élégamment M. JB. Blanc, secrétaire départemental des LR. Et rien sur la politique délétère de la gauche.

Il est vrai que lorsqu’on cogère le département avec les socialo-écolo-communistes, comme le fait chaque jour M. Blanc, qu’on laisse les clés de Carpentras aux socialistes, comme le fit M. Aubert en 2015, qu’on se fait élire grâce aux voix de gauche à la région en 2015, qu’on a laissé les socialistes s’emparer d’Avignon, etc…

Il y a longtemps que les Républicains-ex UMP et leurs alliés UDI et Modem ont renoncé à combattre les socialistes, pire, qu’ils s’accommodent très bien avec eux d’une cohabitation de bon aloi.
Et aujourd’hui, comble de l’imposture, ces mêmes LR osent se présenter comme les tenants d’une « droite des valeurs », alors que le chef de file des fillonistes vauclusiens n’est autre que le sénateur Milon, grand défenseur de la PMA, de la GPA, des salles de shoot et du mariage pour tous !

L’occasion m’est donnée de rappeler que j’ai été, suis et resterai de tous les combats pour la défense des valeurs traditionnelles. Et j’ai vu bien peu d’élus LR vauclusiens dans ces engagements pourtant si essentiels pour notre civilisation.

Les Vauclusiens et Vauclusiennes, attachés à la famille, à notre identité (très mise à mal durant les années Sarkozy-Fillon), peuvent compter sur moi pour défendre ces valeurs. Car il ne s’agit pas pour moi d’un engagement de circonstance mais de l’expression de convictions profondes.

Front National

Allemagne : Un employé du renseignement projetait un attentat

Office de protection de la Constitution Allemande

Un employé du services de renseignement intérieur allemand soupçonné de préparer un attentat islamiste contre le siège de la centrale à Cologne (ouest) a été arrêté, indiquent mardi les publications allemandes Der Spiegel et Die Welt.

Selon cet hebdomadaire et ce quotidien, l'homme, un Allemand de 51 ans, aurait proposé sur internet des «informations sensibles sur l'Office de protection de la Constitution», chargé du renseignement intérieur, et aurait infiltré cette administration afin de rassembler des informations en vue de préparer un attentat à l'explosif contre le siège à Cologne.

Selon les deux médias, l'homme a partiellement reconnu les faits. Durant son audition, il aurait ainsi évoqué des projets d'attentat «au nom d'Allah», écrit ainsi Die Welt.

«Il lui est reproché d'avoir, sous un faux nom, exprimé sur internet des propos islamistes et avoir proposé des informations internes à l'administration lors de tchats», a confirmé à l'AFP une porte-parole de l'Office. Elle n'a pas évoqué les soupçons quant à une éventuelle attaque, indiquant en revanche qu'il n'y avait pour l'instant «aucun élément attestant un danger concret pour la sécurité de l'Office ou pour ses collaborateurs».

Plusieurs pseudonymes

Un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre, a-t-elle ajouté.

L'homme, employé de banque et père de famille, travaillait depuis avril pour le renseignement allemand et était chargé de surveiller la scène islamiste allemande, selon Der Spiegel.

Selon l'Office de protection, cité par l'hebdomadaire, rien de suspect n'a été relevé durant sa formation.

Utilisant plusieurs pseudonymes, il aurait en revanche par la suite divulgué dans des forums de discussion plusieurs informations à un interlocuteur, a indiqué au Spiegel le Parquet de Düsseldorf (ouest), qui pilote l'enquête.

Les activités suspectes de l'agent avaient attiré l'attention de l'Office il y a environ un mois, selon  

Der Spiegel.

Le 29/11/2016

Le Matin

Réaction aux résultats de la primaire

Marion Marechal-Le Pen Appart

Communiqué de Presse de Marion Maréchal-Le Pen, Député de Vaucluse du 29/11/2016

Si l’on en croit les fameux analystes et experts depuis quelques jours, ( les mêmes que ceux qui avaient annoncé la défaite du Brexit, la défaite de Donald Trump ou encore la victoire de Juppé), nous serions en train d’assister à une véritable vague « filloniste » dans le Vaucluse qui emporterait tout sur son passage. Pardon de briser les rêves de ceux qui souhaiteraient y voir la fin de l’ancrage majeur et durable du FN dans ce département mais force est de constater que cette primaire n’a mobilisé qu’une infime partie du corps électoral vauclusien.

A Carpentras pour ne citer que cet exemple, seulement 5,22% des électeurs ont voté au deuxième tour des primaires. Oui François Fillon arrive donc premier… dans ces 5,22%… Il est temps maintenant de mettre cet ancien ministre ( depuis 1993) et ancien premier ministre devant son bilan et devant son projet. Un bilan de chômage, de dette, d’augmentation massive des impôts, d’abandon de notre souveraineté, d’insécurité et d’immigration de masse. Celui qui se présente comme le chantre de l’identité est le seul premier ministre de la V République à avoir inauguré la plus grande mosquée d’Europe. Son projet aujourd’hui n’est que la réponse à ses propres échecs, une réponse inadaptée dont les classes moyennes, populaires et les campagnes seront les grands perdants.

Je sais que les Vauclusiens qui ont été lucides sur Nicolas Sarkozy ces dernières élections le seront également face à cette nouvelle escroquerie électorale.

Front National

Crit’air : nouvelle restriction de vos libertés d’aller et venir à Paris

WDSJ 2015

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, Secrétaire de la fédération du Front National de Paris et Président du groupe FN – IDF Bleu Marine au Conseil régional d’Île-de-France du 29/11/2016

La ville de Paris lance aujourd’hui en collaboration avec le gouvernement une campagne d’affichage sur sa dernière trouvaille : une vignette pour empêcher les travailleurs et les familles de circuler en voiture dans Paris. Appelé Crit’air, ce macaron, allant du niveau 1 à 5, évalue le degré supposé de pollution de votre voiture et promet de futures restrictions de votre liberté de circuler.

L’absurdité de la chose ne s’arrête pas là. Si votre véhicule date d’avant 1996 et que vous n’avez pas les moyens d’en acheter un plus récent, vous n’aurez pas le droit à cette vignette et donc pas le droit de circuler dans Paris. Vous vivez en banlieue ou en province, vous voulez passer par Paris pour aller travailler ou venir visiter la capitale, il vous faudra aussi vous débrouiller pour trouver le ridicule sésame. Une pastille bien entendu payante, 4,18 €, une nouvelle taxe sur la circulation en somme.

Tout ceci ressemblerait à une vaste blague si cette nouvelle élucubration d’Anne Hidalgo et de ses séides pseudo-écolos ne faisait pas craindre une baisse supplémentaire de l’activité dans notre capitale, pourtant déjà bien maltraitée par la fuite des touristes. Sans parler des Franciliens les plus modestes, premiers pénalisés par cette mesure scandaleuse et qu’on empêche tout simplement de vivre et de travailler en paix !

Le Front National parisien s’insurge contre cette vignette liberticide autant qu’inefficace et réclame une approche écologique constructive et non uniquement punitive.

Front National

Etats-Unis : l'Etat islamique revendique l'attaque de l'université de l'Ohio

EI Irak-sept_-2014

L'Etat islamique a revendiqué l'attaque qui a fait onze blessés lundi 28 novembre sur le campus de l'université de l'Ohio (Etats-Unis). L'auteur était un "soldat de l'Etat islamique", selon l'agence de propagande du groupe ultra-radical citée par SITE, le centre américain de surveillance des sites jihadistes. L'assaillant, qui a été abattu par un policier, a "mené son opération en réponse aux appels à cibler les citoyens de pays de la coalition internationale" qui combat les jihadistes en Irak et en Syrie, a indiqué une "source" anonyme à l'agence Amaq.

Abdul Razak Ali Artan, étudiant de l'établissement visé d'origine somalienne selon plusieurs médias, a blessé lundi matin onze personnes dont une grièvement, en percutant d'abord plusieurs passants en voiture, puis en brandissant un couteau de boucher.

L'étudiant avait, selon plusieurs médias américains, proféré des menaces contre les Etats-Unis sur Facebook peu avant de passer à l'acte. La police n'avait pour l'instant pas écarté la piste terroriste.

Le 29/11/2016 avec AFP

Le Point

Communiqué de presse du Front National du 29/11/2016

Aliot Perpignan

Communiqué de presse du Front National du 29/11/2016

Louis Aliot, vice-président du FN et député européen, entame à compter du 29 novembre une tournée dans le pacifique, en Calédonie Francaise puis en Polynésie afin de présenter le programme présidentiel de Marine Le Pen pour l’Outre-Mer Français.

Actuellement à Nouméa, il s’entretiendra avec tous les institutionnels du territoire afin d’évoquer l’avenir des accords de Nouméa.

L’avenir du territoire Calédonien dans la France est l’un des enjeux majeurs des deux années à venir afin que dans la paix et le respect des cultures, la Caledonie marque son indéfectible attachement à la République Francaise.

Pour suivre la tournée de Louis Aliot :


Front National

Les Pays-Bas votent l'interdiction du voile intégral dans certains lieux publics

Parlement Pays-Bas

Les députés néerlandais ont adopté ce mardi, à la majorité, un projet de loi interdisant le port du voile intégral dans certains lieux publics comme les écoles, les hôpitaux et les transports en commun.
    
"La loi est votée", a affirmé la présidente de la chambre basse du parlement Khadija Arib. Le texte, annoncé en mai par le gouvernement du Premier ministre libéral Mark Rutte, prévoit l'interdiction de vêtements dissimulant le visage dans les bâtiments de l'enseignement et ceux des soins de santé, du gouvernement et dans les transports publics
    
Une infraction à cette loi, qui doit encore être approuvée par le sénat, serait passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 405 euros.

Une proposition de loi n'ayant "aucune racine religieuse"

L'interdiction, qui ne s'applique pas dans la rue, intervient dans "des situations spécifiques où il est essentiel que les gens puissent se voir", ou pour des raisons de sécurité, avait affirmé Mark Rutte en mai, assurant que la proposition n'avait "aucune racine religieuse".

La Cour européenne des droits de l'Homme a validé en juillet 2014 l'interdiction du port en public du voile islamique intégral (burqa, niqab) adoptée en 2010 en France, jugeant qu'elle n'enfreignait pas la liberté de religion. Cette interdiction, qui peut valoir une amende allant jusqu'à 150 euros, a également été adoptée en Belgique, Bulgarie et dans certaines régions suisses.

Le 29/11/2016

BFM-TV

Genlis : une enfant de 4 ans violée dans son école

Gendarmerie véhicules

Les faits se sont déroulés le 16 novembre, dans une école élémentaire de Genlis : une fillette de 4 ans, scolarisée dans l’établissement, aurait été violée par un enseignant remplaçant, âgé d’une quarantaine d’années. L’homme a été rapidement interpellé par les gendarmes de la brigade locale et leurs collègues de la brigade des recherches de Dijon, et placé en garde à vue.

Il nierait les faits dont il est suspecté. Il a été présenté au procureur de la République, puis conduit devant le juge des libertés et de la détention et placé sous mandat de dépôt provisoire à la maison d’arrêt de Dijon.

Une information confirmée par le rectorat, qui a diffusé ce mardi matin un communiqué :

«Suite à des informations graves communiquées le mercredi 16 novembre à la direction des services départementaux de la Côte-d’Or, un professeur des écoles a été suspendu à titre conservatoire dès le jeudi 17 novembre.

Ce professeur n’est pas connu des services de justice et aucun fait similaire n’est à ce jour inscrit à son casier judiciaire. La rectrice de l’académie de Dijon et l’inspectrice d’académie de Côte-d’Or ont immédiatement pris toutes les mesures nécessaires pour accompagner la communauté éducative et pour apporter tout le soutien nécessaire aux familles et aux enseignants.
Ainsi, dès le vendredi 18 novembre, la procureure de la République et l’inspectrice d’académie de Côte-d’Or se sont rendues à l’école maternelle La Chênaie de Genlis (Côte-d’Or), afin d’informer les enseignants et les familles des procédures administratives et judiciaires mises en œuvre. Une cellule médico-psychologique a été mise en place le jour même.

L’inspecteur de circonscription a rencontré les parents délégués de l’école le lundi 21 novembre pour leur apporter toutes les informations nécessaires.
Une enquête judiciaire est en cours sous l’autorité d’un juge d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Dijon.»

Quelques minutes plus tard, Marie-Christine Tarrare, procureur de la République a également publié un communiqué  :  
"Le procureur de la République de Dijon, confirme les termes du communiqué transmis ce matin par l'académie de Dijon.

Une fillette âgée de 4 ans a révélé à sa famille, mi-novembre 2016, avoir été victime d'attouchements de la part de l'instituteur remplaçant intervenant dans sa classe.

Le professeur des écoles concerné est âgé de 42 ans, marié et père de famille. Il exerce depuis 2007 et n'a jamais été mis en cause pour de tels faits. Il n'a pas d'antécédents judiciaires.

Il a été placé en garde à vue par les services de gendarmerie chargés de l'enquête préliminaire et à l'issue il a été présenté à un juge d'instruction qui l'a mis en examen des chefs de viol et agressions sexuelles sur mineure de 15 ans par personne ayant autorité, le 19 novembre 2016. La peine encourue est de 20 ans de réclusion criminelle.

Il a été placé en détention provisoire pour les nécessités des investigations à poursuivre.
Cette enquête est désormais suivie par un juge d'instruction et aucune information complémentaire ne sera communiquée."

En fin d'après-midi, Marie-Christine Tarrare, procureur de la République, a tenu une conférence de presse à la Cité judiciaire, à Dijon :

"L'idée de cette rencontre de vendredi soir avec les parents et enseignants était d'expliquer la procédure mise en place. Ça a permis d'avoir une parole commune Education nationale et Justice et éviter que se propagent les rumeurs.

Le juge d'instruction a rencontré la personne en garde à vue. L'enseignant est actuellement en détention provisoire. L'enquête se poursuit, c'est aujourd'hui le juge d'instruction qui décide.

C'est une personne qui a été directeur d'une école élémentaire. C'est quelqu'un qui n'a pas d'antécédents judiciaires.

La petite fille a dit des choses dans le cadre familial.

On a saisi du matériel informatique chez lui qui est en cours d'exploitation.

De ce que dit l'enfant, cela s'est passé dans le cadre scolaire. "

Le 29/11/2016

Le Bien Public