mardi 14 février 2017

Clairvaux : le feu au lac ?

Clairvaux-les-lacs

La venue ce vendredi de Marine Le Pen provoque de la tension...chez nos adversaires politiques.

D'une part, monsieur le maire de Clairvaux-les-Lacs, a annoncé que "Si j’avais su qu’il s’agissait d’elle, j’aurais fait en sorte que la salle soit occupée", ensuite, un collectif  "citoyen" (apolitique sans aucun doute...) s'est mis en place et annonce une une "marche pacifique au départ du lac de Clairvaux, le 17 février à 17 heures. Le cortège se rendra ensuite jusqu’à la salle des fêtes de Clairvaux, où Marine Le Pen doit tenir son meeting". (Le Progrès de ce mardi).

Ce rassemblement qui a pris l'appelation de "collectif citoyen contre le FHaine", explique pour mobiliser contre la venue de la candidate du mouvement national dans notre département  que "Nos valeurs sont celles de la République : liberté, égalité et fraternité. Nous voulons dénoncer la banalisation du discours de ce parti, qui prône ouvertement l’intolérance, le racisme, le rejet de l’autre"...ouf !

Les millions de Françaises et Français qui ont voté où qui s'apprêtent à le faire pour Marine Le Pen et les candidates et candidats du FN-RBM aux élections législatives du mois de juin sont probablement heureux de se voit traiter de racistes, d'intolérants, etc.

Il serait utile de rappeler aux militants de ce collectif et à l'ensemble de ceux qui trouvent anormal de voir qu'il peut y avoir des manifestations publiques du FN qu'aux dernières nouvelles, le mouvement présidé par Marine Le Pen, est légal et qu'il concourre aux suffrages des citoyens de notre pays à égalité avec l'ensemble des autres.
Mais la démocratie n'intéresse que lorque celle-ci va dans le sens souhaité...

GS