mardi 14 février 2017

Lorsqu'il est question de coût...

Budget

L'ensemble des médias nous présentent une vision apocalyptique de la situation du pays si Marine Le Pen se voit élue le 7 mai prochain. Imaginez-la chose : le programme qui est présentée coûterait pas moins de 85 milliards d'euros !

Peut être, peut être pas, car il est plutôt compliqué de définir réellement, à la virgule près , le coût d'un programme politique... Quoi qu'il en soit il y a une évidence, une certitude, cela va revenir très cher à remettre le pays sur les rails, tellement la situation laissée par les gouvernements UMPS et ce depuis des décennies et catastrophique. Mais c'est bel et bien une nécessité, une obligation, le choix est tel que, justement, de choix, il n'y en a pas !

Et puis, messieurs-dames les journalistes, vous qui vous succédez à longueur de temps d'antenne sur l'ensemble des supports médiatiques à la disposition des médias, pourquoi ne parlez-vous pas des coûts des programmes de messieurs Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, de François Fillon...ou d'Emmanuel Macron.
Par exemple celui du candidat du PS reviendrait  à plus de 400 milliards (!), celui de l'ancien Premier ministre de Sarkozy à 55 milliards, tandis que pour le marcheur Macron il est plutôt difficile de chiffrer le coût d'un programme qui n'existe pas !

Il y a cinq ans, les citoyens de notre pays, mettaient à l'Elysée le candidat du Parti socialiste, il s'agissait certe d'un vote d'élimination car les Français ne voulaient pas se retrouver de nouveau avec Nicolas Sarkozy. Le vote de 2012 au second tour pouvait être compréhensible (personnellement le bulletin Le Pen a été remis dans l'urne ce jour là), mais le résultat ne s'est pas longtemps fait attendre : au lieu de s'améliorer, tout à empirer.

Pour conclure, savez-vous combien le programme de François Hollande a coûté aux contribuables : 443,1 milliards d’euros sur le quinquennat...

GS